Chine : pollution biologique et baratin des autorités

Brève
19/09/2020

Plus de 3000 personnes de la ville de Lanzhou, dans le centre de la Chine, ont été infectées par la brucellose, une bactérie échappée en juillet 2019 d'une usine de vaccins vétérinaires. Elle cause de fortes fièvres, des courbatures et des éruptions cutanées.

Mais à l'époque les responsables de la ville et du gouvernement avaient rassuré, expliquant que les quantités étaient faibles et peu virulentes. Aujourd'hui l'ampleur de la contamination est reconnue et l'utilisation par l'usine de désinfectants périmés pour nettoyer les installations est mise en cause. Mais ce type de justifications mensongères n’est pas sans nous rappeler des discours bien plus récents. Et pas seulement en Chine.

La course au profit des entreprises et le mépris des autorités n’ont pas de frontière, ni terrestre ni temporelle.

Les dernières brèves