Crise hospitalière : vieille recette et efficacité nulle

Brève
16/10/2020

Face à la montée des hospitalisations pour Covid-19, Castex vient d'annoncer une prime de 110 à 200 euros bruts par jour pour tout soignant qui renoncerait à ses congés de la Toussaint.

Quel mépris ! Après leur avoir refusé une augmentation de 300 euros mensuels pour tous les hospitaliers, il les invite à tirer un trait sur des jours de repos dont ils ont tant besoin.

Cette mesure traduit la pénurie de personnel dans les hôpitaux. Depuis la première vague de l'épidémie, en mars, le gouvernement n'a rien fait pour préparer la deuxième vague, pourtant prévue et annoncée.

Boucher les trous du planning en rognant sur les congés : c'est une rustine utilisée depuis longtemps, qui ne règle en rien la crise hospitalière. Au contraire, cela risque d'accroître le courant des infirmières et autres hospitaliers, qui actuellement sont nombreux à quitter les hôpitaux pour fuir les conditions de travail infernales qu'on leur impose.

Les dernières brèves