Delevoye avait « oublié » ses liens avec les assureurs

Brève
09/12/2019

Le Haut-commissaire aux retraites avait l'obligation de faire une déclaration d'intérêts quand il a été nommé ministre délégué. Or il a « omis » de déclarer qu'il est administrateur de l'Institut de formation de la profession assurance depuis 2016.

Pas de chance pour cet étourdi, cette omission a été remarquée. Qui va la croire involontaire, alors que Delevoye est en première ligne pour concocter la réforme des retraites ?

Cette réforme, en baissant considérablement les retraites de l'ensemble des travailleurs, amènerait ceux qui en ont les moyens à compenser par le recours... à des assurances privées.

Delevoye est de mèche avec les compagnies d'assurances qui seront de gros bénéficiaires de la réforme qu'il projette. Mais ce sont tous les ministres et de nombreux politiciens qui protègent les intérêts de la bourgeoisie, quand ils ne sont pas directement liés à elle. Ce n'est pas un hasard si toutes leurs réformes vont dans le sens des intérêts capitalistes.

Les dernières brèves