Diesel : la planète attendra

Brève
10/10/2018

Sous la pression des constructeurs automobiles, les ministres européens de l'Environnement ont revu à la baisse les objectifs de réduction des émissions de CO2 recommandés par le Parlement européen, eux-mêmes en-deçà de l'accord de Paris de 2015, qui était censé accélérer la lutte contre le réchauffement climatique.

Deux jours après la publication du rapport du Giec sur les dangers de réchauffement de la planète, les responsables politiques montrent où est leur vraie préoccupation : surtout, ne pas trop gêner les profits des trusts industriels.