Double-langage de Mélenchon et de FI sur les migrants

Brève
14/09/2018

Jean-Luc Mélenchon vient de contredire son porte-parole et conseiller, Djordje Kuzmanovic.

Celui-ci, qui a été 12 ans dans l'armée française, est en fait à la fois nationaliste français, serbe et russe. Il a effectivement tenu des propos ouvertement anti-migrants bien dans l'air du temps : « si une personne n'est pas éligible au droit d'asile, il faut la renvoyer dans son pays. Et rapidement ». Ajoutant : « ce que je dis sur l'immigration a été la ligne de Jean-Luc Mélenchon ».

Gêné par la désapprobation que ces propos suscitent parmi une partie de ceux dont il veut le soutien, Mélenchon parle d'opinions « strictement personnelles ».

Mais Mélenchon lui-même se prononce contre la liberté d'installation des migrants, il a accusé les travailleurs détachés de « voler le pain » des travailleurs français et se vante d'avoir réussi à imposer le drapeau tricolore et la Marseillaise dans les manifestations qu'il organise. Pour voir les différences, il faut y regarder de très, très près...