Egypte : l’ami de la France conforte sa dictature

Brève
24/04/2019

Lors de la visite de Macron au Caire en janvier 2019

En Egypte, le maréchal Al Sissi vient de faire ratifier par un vote à l'échelle nationale des mesures lui permettant de prolonger son mandat jusqu'en 2024 et de se représenter à ces élections, donc de rester potentiellement au pouvoir jusqu'en 2030.

Al Sissi a obtenu près de 90 % des voix, ce qui est loin de signifier un soutien populaire au dictateur en place. Outre les fraudes habituelles, la pression à « bien voter » a été énorme, des cartons et des sacs de nourriture ont été distribués - et même avec ça, la participation n'a été que de 40 %. Bref, une sinistre parodie de démocratie, qui peine à cacher la nature répressive du régime.

Mais on n'entendra pas le « grand démocrate » Macron ni la « communauté internationale » dénoncer cette farce. Car Al Sissi demeure un bon client pour les marchands d'armes, et un allié précieux pour l'impérialisme dans cette région du monde.