EPR : la direction en dessous de tout

Brève
15/04/2019

La mise en service de l'EPR, le réacteur nucléaire de Flamanville, est à nouveau retardée par des défauts sur des soudures d'accès très difficile.

Ces soudures, réalisées en usine par un sous-traitant de Framatome, datent de 2014. En 2015, Framatome a informé EDF du problème, qui n'a prévenu l'autorité de sûreté nucléaire qu'en 2017.

Bref, c'est du grand n'importe quoi par des dirigeants qui disaient faire de l'EPR un fleuron de la technologie. Un fleuron de leur incompétence, oui !