État d’urgence en permanence

Brève
13/09/2017

L'Assemblée nationale commence à examiner un nouveau projet de loi anti-terroriste présenté par le gouvernement qui devrait donner à la police, en permanence, les pouvoirs que l'état d'urgence lui donnait depuis 2 ans.

Ainsi il deviendra désormais légal et « normal » de multiplier les contrôles aux frontières, de perquisitionner les domiciles et d'assigner à résidence sans qu'un juge l'autorise. Les contrôles au faciès se verront ainsi légalisés et la chasse aux sans-papiers redoublera. Macron s'était d'ailleurs plaint déclarant que « nous reconduisons [à la frontière] beaucoup trop peu ! ».

Quant à l'efficacité contre le terrorisme de cette loi, le fait que ce soit la dixième en 5 ans montre qu'elle est proche de zéro.