Féminicides : beaucoup de déclarations, peu de moyens

Brève
03/08/2021

102 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2020, et déjà 57 en 2021, et le ministre de l’Intérieur, Darmanin, s’est senti obligé de promettre que les dossiers de violence conjugale seraient désormais traités en priorité, et que tout signalement ferait l’objet d’une plainte. Or, près de 20 % des victimes avaient déjà porté plainte, sans que cela les protège.

Pour aider les femmes victimes de violence, les associations réclament des moyens massifs, et pas seulement judiciaires. Mais dès qu’il s’agit d’ouvrir le porte-monnaie, la sollicitude du gouvernement pour les femmes se fait beaucoup plus discrète.

Les dernières brèves