Fonderies de Bretagne : travailleurs en lutte

Brève
28/04/2021

Depuis l’annonce par Renault, début mars, de la vente de la Fonderie de Bretagne, à Caudan dans le Morbihan, les 350 travailleurs menacés de perdre leur emploi se mobilisent avec journées de grève et manifestations. Mardi 27 avril, ils ont bloqué l’usine.

Le groupe Renault voudrait supprimer 15 000 postes dans le monde, alors qu’il a des réserves de liquidités de 16,4 milliards d’euros, dont 4 milliards d’un prêt garanti par l’État français. Pour le seul site de Caudan, l’entreprise a reçu 2,8 millions d’aides régionales l’année dernière. Renault a donc largement les moyens de maintenir tous les emplois, et les travailleurs de l’y contraindre.

Ceux de la Fonderie ont engagé le bras de fer, de même que les travailleurs d’une autre fonderie qui travaille pour Renault, la SAM dans l’Aveyron, qui ont manifesté à plusieurs milliers le 25 avril. Ces mobilisations montrent la voie à suivre !

Les dernières brèves