Fukushima : des victimes, mais pas de responsables

Brève
20/09/2019

Le chantier de la centrale nucléaire de Fukushima en 2013

Au Japon, trois anciens dirigeants de la centrale nucléaire de Fukushima, appartenant à la compagnie Tepco, étaient poursuivis pour négligence ayant entraîné la mort. L'entreprise, prévenue que les structures n'étaient pas assez solides en cas de tremblement de terre important suivi d'un tsunami, n'en avait pas tenu compte, repoussant les travaux nécessaires par souci d'économie. Ils viennent d'être acquittés.

Des milliers de personnes ont été victimes de cette catastrophe nucléaire, survenue en 2011. L'entreprise Tepco a été jugée responsable, mais n'a été condamnée qu'à une amende symbolique. En acquittant ses responsables, la justice japonaise donne un signal qui a bien été compris par les marchés boursiers : pas question de faire payer Tepco, dont l'action a d'ailleurs immédiatement augmenté de 2,5 %.

Sur le même sujet