Guerre au Mali : guerre de propagande aussi

Brève
17/10/2020

Garde-à-vous !

A peine libérée de quatre ans de détention au Mali le 9 octobre, Sophie Pétronin avait déclaré avoir été retenue par des « groupes d'opposition armée au régime » malien, avec lequel ils sont en guerre - guerre où est impliquée l'armée française depuis sept ans.

Qu'elle n'ait pas entonné la propagande habituelle de l'État français sur la « guerre contre le terrorisme » a fortement déplu au chef d'état-major de l'armée française, qui s'en est plaint devant le Sénat et l'Assemblée nationale. Froissé que les adversaires des militaires que la France envoie au Mali soient mis par l'ex-otage sur le même plan que son armée, le général Lecointre a défendu « l'éthique exigeante » de l'armée française.

Faut-il rappeler à ce galonné de haut rang les massacres coloniaux perpétrés par son armée française, aux 19e et 20e siècles ?

Il est plus habitué à ce qu'on lui obéisse, plutôt qu'on réfléchisse...

Les dernières brèves