Halte au carnage d’État à Gaza

Brève
15/05/2018

A la frontière entre Gaza et Israël

L'armée israélienne a une nouvelle fois ouvert le feu, à l'arme de guerre, contre des Palestiniens désarmés de la bande de Gaza qui protestaient contre le transfert à Jérusalem de l'ambassade américaine. Les 59 morts comptabilisés pour l'instant et les milliers de blessés s'ajoutent aux victimes des derniers vendredis de protestation contre la politique des dirigeants de l’État d'Israël qui, depuis sa création, continuent de nier les droits des Palestiniens à avoir une existence nationale et à revenir sur les terres dont ils ont été chassés.

En décidant symboliquement le transfert de son ambassade à Jérusalem, Trump a apporté son soutien à l'occupation brutale de la Palestine menée par le gouvernement Netanyahou. C'est avec le sang des Palestiniens qu'il inaugure son ambassade. En se contentant de très vagues protestations, les dirigeants européens en sont les complices hypocrites.