Homard l’a tué

Brève
17/07/2019

Homards, grands crus, les petites bouffes de de Rugy aux frais de l'Etat ainsi que ses frais de rénovations de son appartement de fonction, c'était beaucoup. C'était même trop.... Ces révélations, auxquelles s'ajoute le logement « social » qu'il occupe encore indument, près de Nantes, auront fini par pousser de Rugy à la démission.

Il faut dire qu'avec toutes les attaques que le gouvernement mène contre les travailleurs, licenciements, assurance chômage, retraites... cet étalage de fastes et de privilèges auto-octroyés risquait d'alimenter la colère le monde du travail.

De Rugy saute comme fusible pour que le gouvernement puisse continuer les attaques contre les travailleurs et servir non seulement du homard et des grands crus aux milliardaires mais des cadeaux bien plus fastueux encore sous forme de subventions, de commandes diverses et variées, de dégrèvements fiscaux de toutes sortes.