Hôpitaux privés : Soignants ou commerçants ?

Brève
24/03/2020

Dans une clinique privée

Au détour d'une interview du chef des urgences de l'hôpital Pompidou sur France inter, on apprend que les hôpitaux privés, dont beaucoup disposent d'appareils respiratoires et de lits de réanimation, ne sont pas réquisitionnés d'office. L'accueil des malades en détresse et en surnombre dans le public reste donc au bon vouloir de chaque responsable de clinique privée. Selon ce chef des urgences « on perçoit des réticences pour prendre des malades ».

Il faut exiger la réquisition immédiate des cliniques privées ! C'est du bon sens, mais pour Macron, le privé, c'est intouchable. Mais même s'il finit par s'y résoudre, ce sera avec retard. Impardonnable !

Les dernières brèves