Hôpitaux publics : loin des priorités gouvernementales

Brève
12/07/2021

Dans plusieurs régions, faute d’un nombre suffisant de médecins, des services d’urgence ne seront pas ouverts 24 heures sur 24 cet été.

Le sous-effectif est récurrent depuis des années mais avec la crise sanitaire, nombre de médecins sont fatigués, en burnout, ou sont partis des hôpitaux publics, démoralisés par les conditions de travail, les horaires qui n’en finissent plus, etc.

Les milliards du plan de relance du gouvernement, c’est vers la bourse et la fortune des plus riches qu’ils se sont dirigés, pas vers les hôpitaux pour améliorer les conditions de travail.

Les dernières brèves