Il n’y a pas de petits profits

Brève
15/01/2021

Avec la pandémie, en Grande-Bretagne, les enfants des familles les plus pauvres ne reçoivent plus les repas gratuits de la cantine. Pour compenser leur disparition, le gouvernement finance l’envoi de ce colis alimentaire nécessaire à trois enfants sur dix. Pour ce faire, il passe par des sociétés privées. Et certaines ne se gênent pas pour réduire les colis et empocher la différence.

Les familles sont en colère. Elles se sont échangé, via les réseaux sociaux, des photos éloquentes des colis rétrécis.

Ces entreprises profitent de la misère jusqu’à retirer le pain de la bouche des enfants. C’est dingue, mais quand le profit fait la loi…

Les dernières brèves