Il a tous les culots, mais on n’a pas la mémoire courte

Brève
16/04/2018

« Macron fait un pari qui n'est pas le bon », il favorise « les titulaires des gros patrimoines » et « on voit le creusement des inégalités sociales »...

C'est Hollande qui le dit. Et il ne manque plus une occasion de critiquer Macron.

Il sait de quoi il parle car c'est lui qui a fait du banquier Macron son conseiller puis son ministre de l'Économie. Et durant ses cinq ans de présidence, tous deux ont tapé à bras raccourcis sur les salariés au profit du patronat. Résultat, Hollande a été vomi par les travailleurs.

Hollande espère que les attaques de Macron feront oublier les siennes. Et, qui sait, qu'il peut tenter sa chance pour la présidentielle de 2022.

L'alternance sert à couvrir la continuité au service des nantis.