Industriels et nazisme ont fait bon ménage

Brève
29/08/2020

En France aussi : Louis Renault en 1935 prêt à faire des affaires avec Hitler

Un historien vient de publier ses recherches sur les liens entre le trust allemand du pneu et de l'équipement automobile Continental et le régime nazi. Continental s'était parfaitement accommodé du nazisme au point d'en devenir le « fournisseur de la guerre hitlérienne » en vendant des pièces de chars, d'avions, masques à gaz, des semelles... à l'armée allemande. Et en retour le régime lui avait fourni plus de 10 000 travailleurs forcés venant des territoires occupés ou de camps de concentration.

Après la guerre, les dirigeants de Continental ont tous été blanchis et ont pu continuer leur carrière. Son PDG a même été nommé à la présidence de Daimler-Benz...

Voilà qui rappelle que pour leurs profits, les capitalistes sont prêts à soutenir, voire à hisser au pouvoir, même les régimes anti-ouvriers les plus immondes.

Les dernières brèves