IVG : Macron derrière les courants réactionnaires

Brève
03/07/2021

Macron vient de faire des déclarations contre l’allongement du délai à 14 semaines pour pouvoir avorter, jugeant cela « traumatisant ». Il reconnait que « chaque année 4 à 5 000 femmes vont à l’étranger pour pouvoir le faire », mais se range aux côtés des courants anti-IVG, catholiques intégristes et autres réactionnaires…

Les violences faites aux femmes, c’est aussi les forcer à poursuivre une grossesse non désirée. Allonger les délais d’IVG, ce serait leur permettre de disposer de leur corps, de décider !

Les dernières brèves