Justice : « Selon que vous serez puissant ou misérable... »

Brève
24/11/2021

3 000 magistrats et une centaine de greffiers ont signé une tribune pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail. Ils disent être placés devant l'impossible choix de « juger vite mais mal, ou juger bien mais dans des délais inacceptables ». Ils citent notamment les affaires de divorce expédiées en quinze minutes, sans entendre les deux parties. À l’opposé, des affaires comme celle de l’ex-Premier ministre Fillon sont traitées sans lésiner sur les moyens.

À cours de moyens, la justice – dont les codes et les lois sont déjà faits pour protéger la sacro-sainte propriété des capitalistes – piétine un peu plus les plus pauvres et les plus démunis.

Les dernières brèves