La chemise, ce n’était pas cher payé

Brève
12/03/2018

Le procès en appel de salariés, ou ex-salariés, d'Air France accusés d'avoir déchiré la chemise du DRH de la compagnie, s'est ouvert.

Mais il faut rappeler qu'à l'époque Air France parlait de supprimer 2 900 emplois.

Selon la justice, une chemise arrachée, c'est condamnable, alors que supprimer des milliers d'emplois, ça n'a rien de violent.

La justice n'est-elle pas du côté des patrons comme... cul et chemise ?