La loi du profit, une catastrophe pour les malades

Brève
13/02/2018

D'après des associations de malades, le laboratoire américain Vertex refuse pour l'instant de réaliser des essais cliniques en France pour son nouveau médicament contre la mucoviscidose. La raison : le prix de vente du futur médicament que lui propose l’État n'est pas assez élevé aux yeux de sa direction. Le Comité économique des Produits de Santé (Ceps), qui dépend du gouvernement, estime à environ 1 700 € par mois et par patient le coût de ce futur médicament, alors que Vertex en réclame autour de 13 000 € !

Entre les laboratoires qui veulent garantir leurs profits, et les pouvoirs publics qui veulent rembourser le moins possible les patients, les malades sont vraiment la dernière roue du carrosse du système de santé. Et, dans le cas de la mucoviscidose, ils peuvent continuer à mourir alors que des médicaments pourraient peut-être les sauver. C'est cela, le capitalisme !