Le bacille de la peste brune

Brève
11/10/2019

Lundi 7 octobre, des graffitis anti-migrants et antisémites ont été découverts sur une mairie en Alsace. En Allemagne, mercredi 9, un homme se revendiquant d'extrême droite a abattu deux personnes dans un restaurant turc après avoir tenté d'entrer dans une synagogue pour provoquer un carnage. La haine des juifs et des étrangers, au nom de la protection de la nation et de la défense de la « race blanche », fait des ravages.

Les dirigeants politiques au pouvoir en Allemagne et en France ont condamné ces actes de façon unanime. Mais de la part de chefs d'État qui reprennent à leur compte les discours présentant les migrants et l'immigration comme « un problème », c'est d'un cynisme sans nom. Par leur politique anti-ouvrière et par leur démagogie contre les travailleurs immigrés, ils entretiennent la xénophobie, que d'autres traduisent par des actes criminels odieux.

Les dernières brèves