Le capitalisme porte en lui la guerre

Brève
11/11/2022

Le 11 novembre 1918, s’achevait la Première guerre impérialiste mondiale, menée par les grandes puissances pour un repartage du monde. Dix millions de soldats, c’est-à-dire de paysans et de travailleurs enrégimentés, furent les victimes de cette boucherie, mais également des millions de civils, victimes des privations de nourriture et des maladies qui se répandirent alors. Une guerre qui ne fit que préparer les conditions de la suivante, vingt ans plus tard.

Aujourd’hui, alors que les bruits de bottes se multiplient partout sur la planète, l’internationalisme des exploités, leur combat commun contre le capitalisme pour arrêter la course à une nouvelle guerre mondiale restent la seule issue pour l’humanité.

Les dernières brèves