Le massacre des Rohingyas s’amplifie

Brève
19/10/2017

En Birmanie, les Rohingyas, une minorité musulmane, sont toujours massacrés par l’armée birmane. Au total plus de 582 000, soit la moitié d’entre eux, ont dû se réfugier au Bangladesh, et cela ne cesse de croitre.

Les organisations de défense des droits de l’Homme parlent d’un «crime contre l’humanité», signalant des centaines de villages incendiés et faisant état de témoignages de tueries et de viols organisés.

En revanche, le silence des grandes puissances envers la junte militaire qui gouverne la Birmanie est assourdissant. Il faut dire que le sous-sol birman est riche en pétrole et gaz que les trusts comme Total exploitent et comptent continuer de siphonner : alors pas question pour eux de déranger les assassins qui garantissent l’ordre.