Les gardes-chiourme des États

Brève
20/01/2021

Jusqu’en 2019, Frontex, l’agence européenne de surveillance des frontières de l’Union européenne, organisait des fêtes luxueuses chaque année pour une partie de ses agents. La facture s’élèverait à plus de 2,1 millions d’euros entre 2015 et 2019.

Mais le principal scandale, ce sont les sommes de plus en plus importantes consacrées à transformer l’Union européenne en un véritable camp retranché pourchassant les migrants, transformant la Méditerranée en ossuaire géant. Depuis 2005, le budget de Frontex, multiplié par près de 80, est passé de 6 à 460 millions d’euros.

Ce scandale-là, il va se poursuivre avec la bénédiction des chefs d’État !

Les dernières brèves