Les travailleurs ne veulent pas des miettes.

Brève
02/01/2020

Au premier janvier, le SMIC horaire augmente de... huit centimes d'euro soit à peine 15€ nets par mois. Voilà qui est censé compenser l'augmentation officielle des prix de 1,2%. Même avec cette augmentation microscopique, le SMIC reste un salaire de misère qui ne permet pas de vivre décemment. Quant à l'allocation adulte handicapée, à la prime d'activité, aux prestations familiales ou aux aides au logement, elles augmentent de 0,3%, bien moins que l'inflation.

Pour le gouvernement, il s'agit là « d'une revalorisation maîtrisée ». Admirons cette « maîtrise » à la sauce patronale. Alors que les fortunes des plus riches explosent, des millions de travailleurs doivent se contenter des quelques cacahuètes. Quel mépris, quelle arrogance de la part d'un gouvernement, qui à bourse ouverte pour le patronat.

De quoi alimenter encore plus la colère et la détermination !

Les dernières brèves