Les travailleurs ont faim car les capitalistes ont soif

Brève
26/11/2020

Alors que commence leur campagne d’hiver, les Restos du cœur alertent : les inscriptions ont bondi de 10 % en France, avec une explosion des demandes de +45 % en Seine-Saint-Denis, et +30 % à Paris. Quoi d’étonnant ? Licenciements, suppressions d’emplois et fins de missions se multiplient depuis des mois. Quant à ceux qui n’avaient pas d’emploi jusque là, ils perdent toute chance d’en trouver.

Si le coronavirus est d’origine naturelle, ce n’est pas le cas du chômage, conséquence directe de la soif de profit des capitalistes, tels Danone, multinationale richissime qui supprime 2000 postes dans le monde. Pour ne pas se retrouver à la rue, les travailleurs doivent se préparer, s’organiser, faire bloc face au patronat tueur d’emplois, qui brise la vie de centaines de milliers de personnes.

Les dernières brèves