Liban : révolte populaire contre le régime

Brève
19/10/2019

Saïd Hariri, premier ministre du Liban

Vendredi 18 octobre, le Liban a vu la population descendre en masse dans les rues pour protester contre la hausse du coût de la vie et demander le départ du premier ministre Saïd Hariri et de son gouvernement.

C’est à Beyrouth, la capitale, que les affrontements avec la police ont été les plus spectaculaires. Mais la mobilisation a touché tout le pays, jusque dans les villes moyennes et dans les villages. Face aux prix qui montent et à l’annonce de nouveaux impôts touchant les classes populaires, la colère a débordé.

Si le régime est fondé sur une institutionnalisation des divisions religieuses, les manifestations semblent avoir uni des travailleurs de toutes les communautés contre l’ensemble de la classe politique.

Si la mobilisation s’installe dans la durée, cette unité au-delà des clivages confessionnels sera une force.

Les dernières brèves