Lycées d'Ile-de-France : l’implosion organisée d’en haut

Brève
14/09/2017

Un lycée francilien sur dix est en sureffectif, tel le lycée Mozart au Blanc-Mesnil où les couloirs sont bondés et où l'ambiance devient tendue.

La région Ile-de-France n'a pas construit les lycées correspondant au boom de natalité des années 2000, tandis que l'État, qui n'a pas aidé à anticiper, est responsable de la pénurie de surveillants qui ajoute aux difficultés.

Mais le ministre Blanquer préfère communiquer sur... les téléphones portables des élèves auxquels il voudrait imposer de les laisser dans des casiers durant les classes...