Marseille: un an après, des logements sont toujours aussi insalubres

Brève
06/11/2019

Un an après l'effondrement d'un immeuble rue d'Aubagne à Marseille, qui avait tué huit personnes, la situation n'a pas changé. Selon une association d'habitants du quartier, 1300 personnes évacuées des immeubles voisins sont encore en attente d'un réel relogement, dont 400 vivent depuis un an à l'hôtel.

Entre les propriétaires privés qui ne font aucun travaux et les propriétaires institutionnels comme la mairie de Marseille, tous n'ont que mépris pour les plus pauvres contraints de vivre dans des taudis dangereux. Pour obtenir un relogement digne de ce nom, les habitants ne peuvent compter que sur leur propre mobilisation.

Les dernières brèves