Mayotte : du vent et de la démagogie

Brève
13/03/2018

ordures dans les rues de Mayotte

Alors que Mayotte est paralysée depuis près d'un mois par des grèves et des mobilisations contre la violence et l'insécurité, la ministre des Outre-Mer, Annick Girardin, s’est rendue sur l'île. Elle y a annoncé le renforcement des effectifs de police et de gendarmerie pour lutter contre l'immigration illégale, présentée comme la seule et unique cause de la délinquance.

Par contre, pas un mot sur les patrons qui profitent de la misère pour exploiter et sous-payer une grande partie des travailleurs. Pas un mot sur la construction des logements nécessaires et sur la rénovation des infrastructures. Bref, pas une seule mesure qui améliorera un tant soit peu les conditions de vie de la population.