Méditerranée : l'hécatombe continue dans l'indifférence des dirigeants de l'UE

Brève
22/01/2019

Ce week-end, 170 personnes ont disparu en Méditerranée, à l'occasion du naufrage de deux embarcations cherchant à atteindre les côtes européennes. Une troisième embarcation en détresse, avec à son bord une centaine de personnes, a été secourue par un cargo. Les autorités italiennes et maltaises sont restées l'arme aux pieds, se contentant d'alerter les garde-côtes libyens qui ne répondaient pas. Ce protocole inopérant a été voulu par l'Union européenne, pour justifier une passivité officielle criminelle.

Empêcher les bateaux des ONG d'intervenir en Méditerranée ; obliger le cargo à débarquer les naufragés sur les côtes libyennes, c'est la politique des dirigeants européens. Macron et Salvini sont complices de meurtres.

Les dernières brèves