Méthodes policières à l’AP-HP

Brève
25/04/2019

La direction de l'AP-HP a demandé aux équipes des hôpitaux de Paris de saisir dans un fichier des informations sur les gilets jaunes soignés aux urgences les jours de manifestations. Ce fichier, créé après les attentats de 2015, et est censé aider à l'identification des victimes lors d'événements exceptionnels. Dans son utilisation actuelle, il permet de constituer une liste nominative de manifestants, dont la police pourrait facilement faire usage.

L'AP-HP reconnaît un « dysfonctionnement », mais ce procédé s'ajoute à toutes les méthodes employées contre les gilets jaunes - et contre d'éventuels futurs manifestants. Une preuve de plus de l'arbitraire policier et gouvernemental.