Missiles iraniens contre les bases américaines, une réaction dissymétrique

Brève
08/01/2020

2011, quand les USA annonçaient en fanfare la fin de leur occupation de l'Irak, envahi en 2003. En 2020 ils y sont encore...

Le pouvoir iranien a fait tirer la nuit dernière des missiles contre deux bases américaines en Irak. Les dégâts exacts ne sont pas encore connus, mais ne semblent pas inquiéter Trump, ni l'armée américaine.

Le régime iranien se devait de réagir après l'assassinat par un drone américain de son principal général, sans avoir les moyens militaires des USA. En 1988 - en pleine guerre Iran-Irak - ce même régime n'avait pas riposté après qu'un bateau de guerre américain avait abattu un avion de ligne iranien tuant 290 passagers.

Au Moyen-Orient, c'est l'impérialisme américain qui est l'envahisseur, un envahisseur qui génère un immense chaos, auquel s'ajoutent les décisions d'un Trump, comme cet assassinat programmé du général iranien Soleimani, qui risque de provoquer une escalade incontrôlée.

Sur le même sujet