Municipales : circulez, y a rien à voir !

Brève
29/06/2020

Le second tour des élections municipales a surtout été marqué par le taux d’abstention. Un record historique : près de 60 % et même jusqu’à plus de 70 % dans certaines grandes villes.

Certains commentateurs ont souligné qu’avec une telle abstention, l’opinion réelle n’était pas représentée. Macron lui-même s’en est dit « préoccupé »… façon pour lui de ne pas parler de la déculottée de ses candidats LREM quasiment partout.

Mais cette non-représentativité n’empêche pas les écuries politiciennes gagnantes de se saisir des postes de gestion des villes au nom d’une prétendue représentation démocratique.

Le monde du travail qui, lui, est confronté à des problèmes bien plus graves et immédiats comme l’accroissement du chômage, les licenciements, les salaires bloqués voire en baisse alors que les prix s’envolent, n’a vraiment rien à attendre de tout ce cinéma. C’est sur un autre terrain, le terrain de la lutte de classes, qu’il pourra se faire entendre et s’imposer.

Les dernières brèves