Nitrate d’ammonium : à quand la prochaine catastrophe ?

Brève
13/08/2020

Le gouvernement prétend que les deux millions de tonnes de nitrate d'ammonium stockées en France sont sous contrôle. Le nitrate d'ammonium, c'est le produit responsable de la récente explosion au port de Beyrouth et de l'usine AZF de Toulouse en 2001.

Pourtant un site près de Bordeaux, qui peut stocker jusqu'à 25 fois la quantité qui a explosé à Beyrouth, est sous le coup d'une astreinte pour « manquement dans la maîtrise des risques ». Par ailleurs, 60 000 tonnes transitent chaque année par deux ports bretons, en évitant la réglementation européenne Seveso. D'ailleurs les ministères ne s'accordent pas sur le nombre de sites sensibles de stockage.

Les capitalistes du secteur agricole et des travaux publics, qui utilisent largement ce produit, s'estiment assez puissants pour imposer à l'État d'oublier ses propres réglementations.

Sur le même sujet