Notre-Dame : un chantier empoisonné

Brève
13/08/2019

Le chantier de Notre-Dame pourrait rouvrir à partir du 19 août si les procédés de décontamination fonctionnent. Des tonnes de plomb de la toiture fondues lors de l’incendie se sont en effet répandues alentour. Les règles de protection non appliquées, le manque d’équipement ont fait courir des risques aux travailleurs et au voisinage.

Les responsables ont finalement pris des mesures sous la pression des associations, des syndicats et de l’Inspection du Travail qui restent vigilants, quitte à passer par-dessus les engagements irresponsables de Macron promettant la fin du chantier dans cinq ans.