Notre santé avant leurs profits

Brève
29/11/2019

D’après une étude, 65% des salariés vont travailler alors qu’ils sont malades ou accidentés. Ce n’est certainement pas par choix ! La pression du patron, la peur de perdre son emploi, et celle de perdre de l’argent avec les jours de carence : tout s’ajoute pour obliger un travailleur à ne pas s’arrêter alors qu’il le devrait.

Les capitalistes, petits et grands, sont tellement addictes à leurs profits qu’ils nous font littéralement crever au boulot.

Les dernières brèves