Parlement européen : un vote hypocrite sur la Hongrie

Brève
13/09/2018

Orban, premier ministre hongrois

Le Parlement européen a voté une résolution dénonçant « des risques de violation graves de l'État de droit en Hongrie » et son éloignement des « valeurs de l'Union européenne ».

Incontestablement le gouvernement dirigé par Viktor Orban multiplie les déclarations et les mesures anti migrants. Et aussi anti-ouvrières.

Mais les gouvernements des riches pays de l'Europe de l'Ouest, en particulier la France, mènent eux aussi, plus hypocritement certes, la guerre aux migrants. C'est cette réalité qui se cache derrière ces références à de prétendues « valeurs ». Qu'un Macron, qui a refusé d'ouvrir les ports français au navire Aquarius se pose en donneur de leçon sur l'accueil des réfugiés, est démonstratif.

La montée des idées réactionnaires s'est traduite par l'accession de l'extrême droite au pouvoir en Hongrie, en Italie et en Autriche, et par sa progression dans nombre de pays. Les politiciens bon teint qui n'ont que le mot démocratie à la bouche s'inscrivent, à leur façon, dans cette montée.