Pépy : pompier pyromane

Brève
21/02/2018

Après la parution du rapport Spinetta et l'appel à la grève pour le 22 mars, Guillaume Pépy, président de la SNCF craint la réaction des cheminots. Espérant éviter une grève massive , il affirme que les négociations avec les syndicats permettront d'éviter le conflit. Mais sur quoi veut-il faire porter ces négociations ? Sur la façon de démolir les droits des travailleurs du rail ! Autant dire qu'il n'y a rien à négocier.

Si Pépy et le gouvernement veulent éviter le conflit, la solution est simple. Il leur suffit de mettre le rapport Spinetta à la seule place qu'il mérite : à la poubelle.