Prison : amplificateur de pauvreté

Brève
13/10/2021

Une enquête du Secours catholique et d'Emmaüs affirme : « La précarité remplit les prisons ». De nombreux prisonniers étaient pauvres avant leur détention. En effet, être issu d’un milieu pauvre est un des facteurs de la délinquance. Faute de moyens pour se défendre, ils passent bien plus souvent en comparution immédiate, ce qui multiplie par huit la probabilité d'un emprisonnement ferme.

En détention, la pauvreté ne peut que s'accroître. Le rapport évalue le coût de la vie en prison à 200 euros mensuels, qui s'ajoutent aux frais de justice et aux crédits, loyers, pensions alimentaires qui peuvent continuer de courir. Or seuls 38 % des détenus ont un salaire, et il est très faible.

La prison n’est en rien un remède aux maux de cette société.

Les dernières brèves