Prisons surpeuplées : société malade

Brève
28/11/2022

Depuis 1875, la loi française stipule le droit des détenus à une cellule individuelle. Cette loi, vieille d’un siècle et demi, reste lettre morte quant à son application. En octobre, le gouvernement a fait passer un amendement prolongeant jusqu’en 2027 la possibilité d’y déroger.

Pendant ce temps, la population carcérale du pays – 72 800 détenus – franchit de nouveaux records et dépasse de loin la capacité prévue, avec un taux d’occupation de plus de 140 % dans les maisons d’arrêt. Les matelas au sol se multiplient.

Puisque l’immense majorité des détenus viennent des classes populaires, les gouvernants les laissent croupir dans des conditions inhumaines.

Les dernières brèves