Rail : privatisations en vue

Brève
13/07/2021

Cinq régions prévoient d’ouvrir à la concurrence une partie de leur réseau de TER. Les requins du rail veulent tous s’accaparer ces nouvelles parts de marchés : Transdev, RATP, Deutsche Bahn, Treniltalia… et bien sûr la SNCF.

Pour eux c’est l’appât de profits, mais pour les travailleurs des TER cela signifiera des conditions de travail encore plus difficiles. Quant aux voyageurs (qui sur ces lignes sont souvent des salariés), cela annonce un service dégradé, des prix qui augmentent, des retards et des économies faites sur la sécurité.

Les dernières brèves