Renault : destructeur d’emplois

Brève
26/04/2021

La Société Aveyronnaise de Métallurgie (SAM), à Viviez dans l’Aveyron, a été placée en redressement judiciaire, menaçant 360 salariés de perdre leur emploi.

Cette fonderie, qui travaillait jusqu’ici pour Renault, est victime comme celle de Caudan (Morbihan) ou de Saint-Claude (Jura) des choix des patrons de l’automobile. Renault, le donneur d’ordre, est engagé dans un plan de suppression de 15 000 emplois à l’échelle du groupe, un plan de guerre qui cible les travailleurs de la sous-traitance.

Le 25 avril, ce sont plusieurs milliers de personnes qui se sont rassemblées près de l'usine à Decazeville en protestation contre la perte de ces emplois. Les salariés de la SAM, soutenus par la population, entendent ne pas se laisser jeter dehors comme de vulgaires kleenex pour accroître la fortune des actionnaires de Renault.

Les dernières brèves