Renault, tueur d'emplois avec la complicité de l’État

Brève
20/05/2020

Le jour même où Renault finalise un prêt de 5 milliards d'euros garanti par l'Etat, le Canard enchaîné, information confirmée par d'autres sources, révèle que le groupe s'apprête à fermer 4 usines en France, menaçant 3600 emplois sans compter dans ces chiffres les intérimaires, les sous-traitants et les prestataires.

Macron et Le Maire prétendaient imposer des contreparties aux dirigeants de Renault en retour des milliards d'argent public mis à leur disposition. Il fallait être bien naïf pour les croire. Et ils ne le croyaient sûrement pas eux-mêmes ! Aujourd'hui on apprend qu'ils laissent les dirigeants de Renault préparer en toute discrétion une hécatombe d'emplois.

Pour sauver leur droit à l'existence, les travailleurs ne peuvent compter que sur eux-mêmes, sur leur détermination, leur combativité et leur capacité à s'organiser.

Les dernières brèves