Samsung, labellisé exploiteur mondial

Brève
12/01/2018

Des associations ont déposé une plainte en France contre  Samsung pour « pratique commerciale trompeuse ».

La marque qui se prévaut de son comportement éthique comme argument commercial se comporte en réalité de la pire manière avec les travailleuses et les travailleurs qu'elle exploite en Corée du sud et en Chine. Les associations dénoncent l'exploitation de jeunes de moins de 16 ans, des conditions de travail incompatibles avec la dignité humaine, des horaires abusifs.

Samsung, comme d'autres multinationales, utilise à son profit les lois et autres labels de vigilance sur les droits humains et environnementaux, pour masquer ses pratiques esclavagistes.