Sans travailleurs, rien ne roule

Brève
12/06/2018

La coopérative céréalière Axéréal s'est plainte dans la presse régionale de la région Centre des conséquences de la grève des cheminots. Elle a dû suspendre la moitié de son trafic ferroviaire de céréales et d'oléagineux depuis le mois d'avril. Les silos pleins ne pourront stocker les nouvelles récoltes. Les patrons du secteur ont bien envisagé de recourir à des camions mais ils sont beaucoup plus chers et il en faudrait des milliers pour compenser le fret ferroviaire.

Les patrons de cette coopérative n'ont qu'à se retourner vers Macron, seul responsable de leurs déboires, pour qu'il retire son pacte ferroviaire. En attendant, la grève des cheminots montre la force que représente une réaction collective de l'ensemble de la classe ouvrière.