Sociétés d’autoroutes et État : petit secret entre amis

Brève
14/09/2017

Selon France 2, l'État a conclu, en 2015, un accord secret avec les sociétés d'autoroute. Celles-ci acceptaient de geler les tarifs pour l'année 2015, ce qui avait permis à Macron, alors ministre de l'Économie, et à Royal, ministre de l'Écologie, de s'en vanter dans les médias.

Mais ces sociétés obtenaient parallèlement des hausses de tarifs additionnelles chaque année de 2019 à 2023, pour compenser le gel de 2015. En plus, en échange d'un engagement à financer des travaux, l'État leur garantissait la stabilité fiscale et un allongement de la durée des concessions. À la fin, le surcoût pour les automobilistes sera de 500 millions d'euros.

Un tour de passe-passe discret, pour le plus grand bénéfice de sociétés déjà riches à milliards, sur le dos des usagers.